Accueil Pertu
Lactorate >
1. Paul Lasseran
2. Saint Clair
3. Vieux ménestrel
4. Tauropole
5. Tauropole 2
6. Fossé
7. Princesse
8. Aventurier
9. Ulysse Pic
10. Montmorency
11. Montmorency 2
12. Donnia Italia
13. Lacarry
14. Malus
15. Optimiste
16. Violette
17. Photo !
18. Fils à papa
19. Bourreau
 

Questions & commentaires ?

 

 

4 mars 2017 : une nouvelle page, Fils à papa, ou la brève histoire d'Étienne Bladé (1857-1904), fils unique de notre Jean-François national.

1er avril 2017, parce qu'il faut de tout pour faire un monde de Lactorates, un personnage peu reluisant, Jean Rascat , dernier bourreau de la sénéchaussée de Lectoure.

   Une fois pour toutes : Lactora, c'est le nom de la ville, et Lactorates, le nom de ses habitants (et habitants de la contrée). Je précise, parce qu'on voit de tout maintenant.

   Vieille peuplade gauloise, mais attention, rien à voir avec Vercingétorix, Astérix et autres blonds belliqueux à moustaches. Nous avons accueilli les Romains (pas fous), les Goths, les Wisigoths, les Arabes, les Vascons qui sont devenus Gascons, des quantités d'Italiens, des Espagnols, quelques Belges (la liste n'est pas limitative, j'en oublie toujours, la preuve j'ai oublié les Pieds-noirs, ces Français de là-bas, un peu mal reçus au début — comme tous les autres — et qui sont maintenant chez eux), et même des Auvergnats, et nous les avons digérés sans la moindre aigreur d'estomac.

   Je mets dans ces pages, selon l'humeur et la nécessité du moment, quelques portraits de vieilles pierres et de vieilles branches lactorates, beaucoup d'admirations et quelques indignations, avec des photographies et dessins faits par moi-même, ou volés ouvertement mais les victimes du vol seront nommées et auront le droit légitime de rouspéter. Ceux qui trouvent qu'il y a trop de texte par rapport aux normes d'un bon site web pourront aussi rouspéter mais ça ne les avancera à rien, je fais ce que je veux et je n'ai rien à vendre.

La Salle des pas Illustres

   J'ai passé jadis un contrat avec l'Armée française, que nous respectons tous les deux scrupuleusement : elle m'a laissé tranquille, je la laisse tranquille. Je ne pratique donc aucune forme d'antimilitarisme. Néanmoins, compte tenu du fait que Lectoure possède une Salle des Illustres qui regorge de beaux soldats (cherchez LE civil dans le nombre), je tends à constituer ma Salle des pas Illustres avec ceux des Lactorates qui ont laissé peut-être une trace moindre, mais qui n'en méritent pas moins un certain intérêt, qu'ils aient été civils ou militaires.

   Mes informations sont justes — en tout cas, dûment sourcées, et mes hypothèses et opinions personnelles sont signalées comme telles. Si je me livre à ce qu'on appelle l'humour, je rappelle que l'humour se définit par la connivence, et qu'on ne peut pas être en connivence avec tout le monde. Il est permis de me signaler les fautes d'orthographe, de typographie ou de syntaxe qui m'auraient échappé, en faisant la part des fantaisies que je m'accorde çà et là, et qui sont volontaires. Ce n'est pas un blog, mais on peut toujours me répondre, discuter, corriger et apporter des informations. C'est même le but❦

  Dernière mise à jour de LACTORATE : 1er avril 2017